Impression 3D

Imprimer des liquides et des pâtes avec les têtes d’impression basées sur le principe du piston sans fin

Avec nos têtes d’impression 3D, un nouveau groupe de matériaux devient utilisable pour la fabrication additive : les liquides et les pâtes ! Des produits très intéressants, tels que les silicones, les pâtes céramiques ou les polyuréthanes, peuvent désormais être utilisés pour l’impression 3D.

La série du vipro-HEAD est disponible en différentes versions. Pour l’impression 3D de matériaux mono-composants et bi-composants. Et avec l’exactitude et la précision éprouvées des produits ViscoTec – grâce à notre principe de piston sans fin.

Notre processus d’impression 3D est très similaire au processus d’impression de filaments (FLM). Par conséquent, le vipro-HEAD fonctionne également avec tous les programmes de découpage et les firmwares d’imprimantes courants.  La tête d’impression s’alimente de manière purement volumétrique à partir de l’aiguille de dosage et produit une structure tridimensionnelle couche par couche. Elle est contrôlée directement par l’imprimante 3D (signaux de moteurs pas à pas). Une intégration rapide et facile dans les machines de fabrication additive est garantie. Vous pouvez également retrouver plus d’informations dans notre catalogue.
 

Un aperçu des avantages pour votre impression 3D :

  • Un dosage volumétrique
  • Une possibilité d’inverser le sens de dosage (« Retract »)
  • Des points de départ et d’arrivée propres et précis
  • Un dosage quelle que soit la viscosité
  • Une très large gamme de matériaux imprimables

Exemples d’applications Impression 3D

Impression textile avec du silicone

Impression 3D de silicone sur tissu

L’impression 3D fait partie du secteur du textile depuis longtemps. Mais les matériaux utilisés présentent des faiblesses. Ils n’offrent généralement pas assez de souplesse et d’élasticité pour s’adapter aux propriétés des tissus…

C’est pourquoi Lynxter a commencé des essais d’impression de silicone sur des tissus. Le silicone est très doux et élastique et adhère très bien aux tissus. Il est également résistant aux produits chimiques et aux rayons UV. Lynxter a utilisé une imprimante dans laquelle un vipro-HEAD 3 est installé. Cliquez ici pour lire le rapport détaillé.

La vidéo sur l’impression textile :

L’impression 3D dans l’espace

Impression 3D pour l'espace : processus d'impression d'une barre

L’impression 3D est-elle également possible en apesanteur ? Cette question a été étudiée par l’équipe AIMIS-FYT de l’université des sciences appliquées de Munich. Dans le cadre de leur projet, ils ont fait la démonstration d’un procédé d’impression 3D qui peut être utilisé pour produire des structures pour des panneaux solaires, des antennes ou d’autres installations dans l’espace.

Dans les essais, l’impression est réalisée avec un vipro-HEAD 5 et l’équipe AIMIS-FYT utilise une résine photoréactive. La résine est extrudée et durcie par la lumière UV. Retrouvez l’histoire complète de l’AIMIS ici.

The video about the experiment:

Les actionneurs pneumatiques

Impression 3D d'actionneurs pneumatiques

Dans le cadre d’un essai en interne, de très petits actionneurs pneumatiques filiformes, des pinces souples, ont été créés dans le centre technique 3D de ViscoTec.

Les pièces miniaturisées ont été imprimées avec un vipro-HEAD 3/3 et 5/5.

Le produit utilisé est un silicone à deux composants. Lisez ici comment le vipro-HEAD atteint un tout nouveau niveau de précision pour la robotique douce.

La vidéo sur les essais de dosage :

Nos intégrateurs les plus performants :

Nos unités pour imprimantes 3D vous intéressent ?

Aller au contenu principal